CF NEWS – Destia accompagne un nordiste

Fort de 100 M€ de revenus, le groupe de services à la personne notamment soutenu par Azulis Capital, acquiert auprès de ses fondateurs le nordiste Adenior et ses 10 M€ de chiffre d’affaires.  Par Aurore Barlier

© Adenior

© Adenior

Adenior se transmet à un partenaire stratégique. Depuis sa fondation en 2006 à Lille, le réseau de franchises spécialiste des services à la personne admettait pour seuls actionnaires ses fondateurs – Emilie Croxo et Grégory Bouillon – qui avaient également agrégé du love money. Ces derniers cèdent aujourd’hui 100 % de leurs parts au groupe Destia, au terme d’un process lancé mi-septembre par Largillière Finance. Si la piste d’une ouverture à un fonds n’était pas écartée, la préférence des cédantsallait toutefois à un adossement industriel en vue de mettre en place des synergies. « Plusieurs offres de qualité ont rapidement été obtenues », assure ainsi Shamir Razavhoussen, directeur chez Largillière Finance. Initialement dédié au maintien à domicile des personnes dépendantes, qui reste son cœur d’activité et lui a permis de ne pas souffrir de la crise, Adenior s’est peu à peu diversifié dans la garde d’enfant et l’entretien du domicile. A travers ses 700 collaborateurs et 24 agences (en propre et sous franchise) principalement situées dans les Hauts-de-France et en Île-de-France, l’enseigne a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires global de plus de 10 M€. Sa direction opérationnelle reste placée entre les mains des ses deux fondateurs, lesquels conservent le voile sur les termes de la transaction.

Un marché en consolidation

Xavier Mura, Groupe Destia

Xavier Mura, Groupe Destia

Le groupe acquéreur affiche une taille dix fois plus importante – à comparer avec les 40 M€ qu’il réalisait en 2016 à l’entrée à son capital d’Azulis CapitalBNP Paribas Développement, la MACSF et Société Générale Capital Partenaires (lire ci-dessous). Né en 2015 du rapprochement entre le Groupe Sous Mon Toit et Avidom, Destia se spécialise lui aussi dans le domaine du maintien à domicile des publics fragiles, la garde d’enfants et les prestations de ménage. Emmené par Xavier Mura, il est présent sur toute la France avec plus d’une centaine d’implantations, plus de 14 000 bénéficiaires et 5 500 collaborateurs. Des bases que le groupe établi à Olivet, dans le Loiret, entend bien continuer à renforcer en misant sur la croissance externe, dans un contexte amenant les sociétés privées de services à la personne à se rapprocher. « Ces entreprises, développées fortement sous l’impulsion du plan Borloo de 2005, se consolident progressivement pour plusieurs raisons comme la course à la taille pour amortir les frais fixes dans un environnement concurrentiel, le maillage géographique, la difficulté d’obtention des agréments…», explique Shamir Razavhoussen, faisant également état d’un secteur « atomisé ». De quoi laisser libre champ à Destia dans ses projets. 

En savoir plus : https://www.cfnews.net/L-actualite/LBO/Operations/Build-Up/Destia-accompagne-un-nordiste-361064