Cf News – Finaxy s’ouvre au courtage en crédit

A la recherche d’un nouveau partenaire financier pour succéder à Equistone, à son capital depuis 2014, le 10 ème courtier en assurance français met la main sur AGEF Finance Courtage et ses 2 000 dossiers de financement

La consolidation du marché du courtage suit son court. Déjà présent sur le segment du courtage en assurance, Finaxy s’offre une incursion dans le courtage en crédit avec l’acquisition d’AGEF Finance Courtage.

La cible, implantée en Bretagne où elle dispose de six agences (à Ploermel, Vitré, Saint-Malo, Rennes et Vannes), propose ses services à une clientèle principalement composée de chefs d’entreprises et d’exploitants agricoles, mais aussi de particuliers.

Depuis sa création en 2015 par Arnaud Guilleux et Emmanuel Frattini, AGEF Finance Courtage, qui garde le secret sur son chiffre d’affaires, a organisé plus de 2 000 dossiers de financement et dépassé la barre des 2 M€ de commissions et emploie 16 collaborateurs. Selon nos informations, l’opération valoriserait l’entreprise entre 10 et 20 M€.

Changement de mains en vue

Au terme d’un process organisé par Largillière Finance et ayant amené ce dernier à rencontrer plusieurs groupes du secteur, l’offre de Finaxy est apparue comme celle étant source du plus grand nombre de synergies, notamment en matière de clientèle.

« Leur ambition était de s’adosser à un groupe capable de les soutenir dans la très forte croissance de l’entreprise et leur permettre d’accélérer, notamment en s’implantant sur de nouveaux territoires en particulier à Paris et sur l’intégralité du Grand Ouest », indique Shamir Razavhoussen, directeur de Largillière Finance.

Il faut dire que l’acquéreur est passé expert dans l’art de la croissance externe, après avoir avalé récemment le distributeur de produits d’assurance pour les animaux de compagnie Anima Solutions auprès de Bessé, ou encore l’assureur de syndics immobiliers JL Consultant. Une dynamique qui a d’ailleurs permis au groupe créé en 2008 par Erick Berville de passer de 2,5 M€ de chiffres d’affaires en 2013 à 40 M€ et d’encaisser 578 M€ de primes l’an passé. Finaxy s’apprêterait, par ailleurs, à tourner une page de son histoire. Selon plusieurs sources, Equistone, entré en 2014 dans le groupe avec 80 % du capital (lire ci-dessous) mais qui n’en détient plus que 54 %, serait sur le point de signer sa sortie. Un mandat aurait été confié à Lazard afin d’orchestrer l’arrivée d’un nouveau fonds, aux côtés duquel, Erick Berville et le management entendrait « réinvestir massivement ». 

En savoir plus : CfNews